Sauvegarde des tortues luth

Il s’agit de développer avec la population d’Armila leur démarche menée jusqu’à ici pour la préservation des tortues qui viennent frayer sur la plage voisine de leur village.

Depuis plusieurs années, les enfants et la population se mobilisent pour aider la ponte des tortues luth.
Avant l’arrivée des tortues, la population nettoie la plage dans la zone la plus proche du village. C’est un travail pénible et long. Ne sachant quoi faire des déchets récoltés, ils sont enfouis.
Les enfants construisent un vivier fermé pour protéger les œufs des nids qui se trouvent en danger, qui ont été vandalisés ou découverts par la mer. Les œufs vont être déplacés des nids au vivier jusqu’à leur éclosion et les tortues vont être accompagnées et protégées jusqu’à l’arrivée à l’eau.

La population a pour consigne de ne pas toucher les tortues ni intervenir, cela fait partie aussi de leur croyance. Cette attitude et la protection qu’ils offrent a permit la reconstitution du cheptel particulièrement dégradé dans les Caraïbes.
Aujourd’hui, grâce aussi aux visites et à l’intérêt qu’a créé leur initiative, la plage se trouve naturellement surveillée. Il faut savoir que presque toutes les autres plages sont victimes du vandalisme et le vol des œufs s’effectue dans sa presque totalité.
La tortue luth fréquente tous les océans de la planète, mais sa survie est gravement menacée , en particulier  par le braconnage mais aussi par les filets de pêche, la pollution et l’urbanisation du littoral.

Elle figure sur la liste de l’UICN des espèces en voie de disparition et fait l’objet de conventions et de programmes internationaux de protection et de conservation. Vulnerable A2bd ver 3.1